SIDA et abstinence

Le pape, en prônant l’abstinence comme seul protection contre le SIDA, ne fait démontrer son ignorance en la matière. En effet, les rapports sexuels ne sont pas les seuls vecteurs de transmission de la maladie. Il ignore que le SIDA a d’abord en avant tout été propagé par les transfusions sanguines dans les hôpitaux à la fin des années ’80 et au début des années ’90. Les nombreux scandales de sang contaminé dans beaucoup de pays occidentaux en sont des témoins éloquants. De plus, malgré la propagande tapageuse et la « guerre » aux relations sexuelles, plusieurs études ont démontrées qu’un homme n’avait que 5% de chance de contracter le SIDA en ayant une relation sexuelle normale (non anale) avec une séropositive (ce pourcentage grimpe à 20% pour une femme qui a une relation sexuelle avec un séropositf).

De plus, une telle affirmation venant du chef d’une organistion qui a protégé ses membres pédophiles durant des années et encore aujourd’hui est non seulement irresponsable mais mesquin et hypocrite.

 


Répondre

Bienvenue dans le monde du ... |
SEA POSITIVO |
CFDT CARREFOUR BASSENS |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | MaYaK se construit
| mémoires
| Ecole de Saint-Rabier